LA TUBERCULOSE PULMONAIRE : COMMENT L'EVITER ?

Ce mois-ci notre rubrique s’intéresse à une maladie mal connue mais qui fait d‘innombrables victimes en Côte d’Ivoire (environ 16000 malades), cette maladie c’est la tuberculose pulmonaire. Le Docteur Ahui Brou Jean-Marcel, pneumologue  au  centre hospitalier universitaire (CHU) de Cocody nous définit cette maladie, son mode de contamination, la manière dont elle se manifeste. Il aborde également la thérapie comment pour les personnes infectées et les dispositions à prendre pour la prévenir chez les sujets sains.

Docteur  qu’est ce que la tuberculose pulmonaire ?

 La tuberculose pulmonaire est une maladie infectieuse très contagieuse due à une bactérie appelée mycobacterium  tuberculosis hominis ou bacille de Koch (K B).

Quel est son mode de contraction ?

 Elle se contracte essentiellement par voie aérienne c’est-à-dire qu’elle se contracte essentiellement par l’action qu’effectue un sujet malade tousser,  éternuer, bailler, parler à haute voix devant un sujet sain.

Comment se manifeste-t-elle ?

Le sujet atteint à de la fièvre qui survient surtout dans la soirée. On note également un amaigrissement. Il devient anorexique c’est-à-dire qu’il manque d’appétit.  Il a des sueurs nocturnes. Si le sujet est une femme en âge de procréer, en plus de tous les symptômes précédemment cités, on remarque parfois une absence ou des troubles des menstrues (règles).Tout ces symptômes sont communs aux malades atteints des diverses formes de tuberculose. L’unique symptôme permettant de confirmer qu’il s’agit d’une tuberculose pulmonaire est une  toux excédant deux (2) semaines qui peut s’accompagner de crachat mêlé de sang.

Existe-t-il une thérapie contre cette maladie ?

Depuis plus  soixante (60) années, il existe en Côte d’Ivoire un traitement gratuit qui a pour but la guérison du sujet malade. Ce traitement qui dur six (6) mois et qui se prend tous les matins à jeun est délivré dans les treize (13) centres antituberculeux. Il en a cinq (5) à Abidjan, Adjamé, Treichville, Abobo, Yopougon et Koumassi).

Comment l’éviter ? 

Pour l’éviter, certaines mesures sont nécessaires :

  • Se faire dépister
  • Veiller au grain afin que le tuberculeux puisse prendre correctement ses médicaments sur surveillance
  • Eviter de tousser, de cracher n’importe où
  • Après constatation d’une toux qui persiste depuis plus de deux (2) semaines malgré des traitements antibiotiques, se rendre à l’hôpital
  • Améliorer l’environnement et les conditions de vie des personnes c’est-à-dire la salubrité, la nourriture, éviter la promiscuité (un studio pour cinq personnes, cours communes)  

Côte d'Ivoire Artisanat et PME

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site